Immobilier

Allonger la durée de son prêt immobilier, avantages ou inconvénients ?

Le taux d’intérêt appliqué par les banques en matière de crédit immobilier enregistre une nette diminution au cours de ces dernières années. En effet, le taux moyen appliqué est de 1,49 % sur 20 ans et de 1,28 % sur 15 ans. Malgré cette régression du taux d’intérêt bancaire, de plus en plus de gens optent pour un allongement de la durée de leurs prêts. Comment cela s’explique-t-il ? Est-ce que l’allongement de la durée d’emprunt est avantageux pour l’emprunteur ? Les réponses dans ce qui suit.

Allongement de la durée d’emprunt, ce que cela signifie

Il faut savoir que lorsque la durée du remboursement de l’emprunt immobilier est allongée, cela engendre la diminution des échéances, notamment des mensualités à payer. Le revers de la médaille c’est que le coût du crédit augmente. Certains établissements accordent cette demande en fonction de la situation de l’emprunteur, même si certains refusent à cause du bouleversement que cela entraînera dans leur calendrier financier. En effet, lorsqu’il est question d’un allongement de la durée de remboursement de crédit, les taux d’intérêt vont également augmenter. A noter que votre banque va imposer dès la signature de votre contrat de prêt des clauses qui limiteront la possibilité de demander un allongement de la durée de l’emprunt.

Allongement la durée de l’emprunt, pourquoi et pour qui ?

La durée moyenne des prêts immobiliers se situe à 218 mois, soit 18 ans environ, mais, cela peut varier en fonction de votre achat. Si vous investissez dans le neuf, la durée de votre emprunt pourra passer jusqu’à 20 ans, par contre, si vous investissez dans l’ancien, le remboursement de votre emprunt s’étalera sur 19 ans. Les études ont montré que 60,4% des crédits immobiliers en cours sont remboursables sur plus de 20, si quatre ans auparavant, cela ne frôlait pas encore le cap des 50%. Cette augmentation est aussi enregistrée pour les emprunts de plus de 25 ans.

Pourquoi un tel rallongement diriez-vous ? Cela s’explique certainement par l’âge très jeune des emprunteurs mais aussi de leur pouvoir d’achat. En effet, comme ils ne disposent pas d’un apport personnel suffisant, ils optent pour une durée de l’emprunt plus longue pour bénéficier d’un crédit immobilier plus conséquent. Outre cela, il faut aussi prendre en compte la dégradation de la solvabilité des ménages face à la hausse des prix immobiliers. Même si les taux appliqués par les banques ont baissé, force est de constater que cette baisse n’a aucun impact sur la solvabilité des ménages. De ce fait, les banques ont proposé des crédits immobiliers avec une durée de remboursement plus longue allant de 25 à 30 ans pour permettre aux ménages à revenu modeste de devenir propriétaire.

L’allongement de la durée des mensualités de remboursement s’adresse également aux personnes qui ont dû supporter une baisse de leurs revenus ou d’une augmentation de leurs charges. En étalant la durée du remboursement sur quelques années en plus, ils peuvent jouir d’une baisse des mensualités, qui leur évitent l’exposition à un problème de surendettement. Cette solution présente donc des avantages, mais avant de l’adopter, il est recommandé de prendre conseil auprès de son banquier ou d’un courtier en prêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *